JOURNAL DU CAMP 2014 - Opoeteren

Après le décompte des jours et quelque stress pour les parents, nous voilà enfin arrivés au jour du grand camp. 10 jours avec 120 enfants de 6 à 12 ans et 23 enfants de 3 à 5 ans. Pour entourer ces enfants… plus de 40 jeunes et adultes, animateurs brevetés ou pas et personnel de cuisine ou personnes volontaires, venus nous donner un coup de main pour que ce camp soit un souvenir inoubliable pour tous les participants.
Pour le transport, une cinquantaine d’enfants prennent le bus à partir de l’Ecole Les Tournesols d’Anderlecht, les autres enfants, sont amenés par leurs parents ou amis. Dès 10h00, l’équipe est organisée pour accueillir les parents et enfin les enfants qui arrivent avec le bus.
Ouf ! Tout le monde est bien arrivé ! Nous voilà dans le réfectoire pour manger notre premier repas tous ensemble. Il faut prendre le temps de bien expliquer les règles de nos camps et déjà les enfants ont « droit » à leur sieste. Pour la première fois, nous avons un moment de chant et de louange avec les enfants. C’est impressionnant de voir tous les enfants se lever pour louer Dieu.
La qualité de notre groupe de louange est très bonne cette année ! J
Après les Anibi (animation biblique), les enfants ont un moment libre pour découvrir les zones proposées pour les activités de l’après quatre heure. Outre la zone de bricolage, il y a la zone cabane, celle du trampoline et du château gonflable.

Ce soir, nous profitons de la fin de la journée ensoleillée pour faire un grand jeu de découverte des autres et des règles de vie dans le camp. Les enfants se découvrent les uns les autres, nous les découvrons peu à peu. Le crépuscule arrive avec la fatigue et le besoin de câlins pour oublier qu’on est loin des parents (surtout pour les minis)

2 Juillet : La beauté de la création...

Nous voici déjà à la fin de notre deuxième journée, mais en fait, dans bien des domaines, c’est vraiment encore la première : le déjeuner, la matinée et les vaisselles … on découvre combien nos camps ont évolué en nombre mais aussi en qualité. C’est vrai, qu’il nous faut gérer le nombre plus grand d’enfants, mais aussi toute l’intendance qui est chargée de gérer la vie au quotidien (laver près de 1000 gobelets par jour restera un beau souvenir pour Frédéric).
Quelle joie d’accueillir notre famille (le lion et la grenouille) qui se sont perdus dans les environs du camp et qui viennent nous partager leur expérience d’animaux durant les moments d’histoire, peu avant les Anibi.
Après le repas (excellente la cuisine ; avec notre équipe de « pro ») et la sieste, nous voilà embarqués pour un « parcours aventure » en équipes, joué dans les plaines et la forêt adjacente. Chaque équipe doit affronter des épreuves diverses.
Après le goûter, les activités en « zones », reprennent et déjà, on sent que les enfants se repèrent plus facilement sur le terrain et se retrouvent aussi dans les activités proposées. Activités qui les aident à se découvrir, à découvrir leur milieu et ensuite à découvrir l’autre, sans oublier que tout se fait dans un esprit ludique et de respect des uns et des autres.
Quelle joie aussi de voir les minis trouver leurs repères et de recevoir de grands sourires.

Jeux Gag : Au programme de ce soir : une variété de postes avec différents jeux « gags ». Mais cela n’a rien à voir avec les veillées qu’on organisait avec 60 enfants. Ici, on répartit les enfants en groupes et ils parcourent toute les plaines pour s’affronter, en groupe, autour de jeux très sympas. Merci à toute l’équipe d’animation.

3 juillet : Les animaux de la création...

Ce matin, le beau temps est au rendez-vous, ainsi que le thermomètre avec ses 20 °C.
Les enfants sont en pleine forme et ils se rassemblent pour le moment par chambre avant de rejoindre le réfectoire pour le petit déjeuner. Après une période de rangement des chambres (un concours est organisé), nous voilà rassemblés pour le temps de louange et l’histoire de Liki.

Aujourd’hui, avec son papa, il nous parle de son ami « Le Lorax », celui qui parle de la part des arbres. Un montage avec le conte original est montré aux enfants.

Après les Anibi, les enfants ont un temps libre pour choisir une zone où ils mettront leurs talents en valeur…

Cette journée restera marquée par la découverte de nouveaux mondes : cet après-midi, par groupes, il découvrent les nouveaux mondes de notre planète. Chacun doit passer par de nombreuses épreuves pour vivre cette découverte.
Nous avons la chance d’avoir une immense forêt à quelques mètres du centre, sans rencontrer les dangers que peuvent nous présenter les routes provinciales ou nationales.

Les étoiles du soir... Ce soir, les équipes partent à la découverte des étoiles et de leur monde fantastique. Il faut toucher sans voir (ah ces insectes dans le seau), se laisser décorer et prendre les couleurs locales.
C‘est d’une richesse unique, tous les enfants sont rayonnants, avant de rejoindre les chambres pour un repos bien mérité.

4 Juillet : Jeu Missionnaire : George Muller

Dans le programme de tous nos camps, nous réservons une journée qui rappelle l’expérience d’un missionnaire. Cette année, notre choix s’est porté sur George Muller, un pasteur allemand de Bristol qui a fondé de nombreux orphelinats et écoles chrétiennes au XIXe siècle.

Pour introduire l’activité, Floriane nous a partagé ses 9 mois passés au Brésil et au Pérou au service d’orphelins.
Vu le grand nombre d’enfants, nous sommes tous partis ensemble pour une grande marche. Arrivés au Poste 1, nous avons déposé chaque équipe à une épreuve différente pour que les groupes se suivent sans encombre.
Les voilà partis pour plusieurs heures de marche (une équipe a marché plus de 10 km - vérifié par un Iphone). 12 équipes (sans compter les minis) se suivent et affrontent les douleurs de la marche et la chaleur du jour (heureusement que cela se passait en forêt).

Malgré toutes leurs souffrances, quelle joie de les voir revenir avec un enthousiasme, de super expériences de partage et de vécu ensemble.

Quel courage ! Ils ont affronté la distance, les épreuves, les policiers déguisés qui les empêchaient de passer, la chaleur du jour et la fatigue de la marche.

Après le goûter, on pensait qu’ils allaient tomber de fatigue… éh bien non, pendant le temps des douches, plusieurs s’affairent à des jeux extérieurs avec ballons, et d’autres se détendent à des bricolages.

Cuisine : Ah, oui, j’ai oublié de vous parler de notre équipe de cuisine. Avec Vincent et Lina, Nino et Maria, Françoise, Karine et Maria : ils sont pour nous une bénédiction. Sans eux, le camp serait impossible, mais surtout, ils nous priveraient de tous les délicieux plats que nous avons eu la joie de goûter. Pour sûr qu’on les réinvite l’année prochaine !

5 Juillet : Jeux et Kermesse

Nous voilà arrivés bientôt à la moitié du camp et la pluie commence à nous accompagner. Il nous faut revoir un peu notre façon d’organiser les jeux et les activités pour nous protéger des gouttes.

Ce matin, on reste bien à l’abri pour un temps de louange et pour le sketch et l’Anibi. Toute l’équipe de louange nous entraîne dans des chants dynamiques et en plus les enfants sont « hyper » motivés. C’est un très chouette moment.
Cet après-midi, nous organisons une activité « Top-Chef ». Au programme, plusieurs épreuves tournant autour de la cuisine. Le clou étant bien sûr la confection d’un « Tiramisu » que nous mangerons demain. Chaque équipe est très concentrée pour réaliser son chef d’œuvre. Tous n’ont qu’une idée : manger le produit de leur travail demain.

Nous terminons cette longue après-midi par le petit magasin et la photo de famille, tous déguisés et prêts à faire la fête. En effet, nous avons vécu le match entre le Belgique et l’Argentine en direct, et les supporters étaient particulièrement jeunes cette année. Mais l’ambiance était assurée, malgré le résultat décevant.

Nous avons donc fini la soirée par une immense Kermesse, où chacun avait la possibilité de collectionner des bons pour acquérir de précieuses récompenses.

6 Juillet : Adieux aux minis et Stratégo

Et voilà, c’est déjà le Jour « J » pour les minis. En effet, c’est aujourd’hui que les minis retrouvent leurs parents après 5 jours de séparation.
La journée commence comme d’habitude pour les autres, mais chez les minis, les animatrices s’affairent très tôt pour ranger et contrôler les valises.
Comme chaque jour, nous commençons la journée par le moment de réveil et de partage, avant de nous diriger vers le réfectoire pour le petit déjeuner.
Lors du partage ce matin, nous avons entendu des récits de vie et Logan nous a partagé son expérience. Après le moment de louange, suit ensuite le moment des Anibi (animations bibliques), où chaque groupe se retrouve autour d’un histoire de la bible et une application pour aujourd’hui.
A midi….Je ne vous dirai pas… mais vous avez manqué le repas le plus important du camp. Au menu : le poulet et les frites…. Dé-li-ci-eux !!!
Merci aux cuisiniers pour ce repas digne des meilleurs restos.
Mais voilà déjà l’heure du départ et les parents arrivent (avec des yeux humides) pour rechercher leurs enfants. C’est super de voir les enfants qui retrouvent l’affection de papa et maman (les animatrices ont fait le mieux possible, mais vous restez uniques !), et dès qu’ils sont partis, c’est au tour des celles-ci de ressentir un vide énorme… les parents comprendront….
Cet après-midi, on profite d’une éclaircie pour aller faire un grand stratégo dans la forêt à côté du camp.

Soirée par groupes ! Comme les années précédentes, nous réservons une soirée pour que chaque groupe se retrouve pour vivre un moment en dortoir. Souvent les animateurs préparent des sujets adaptés pour leur groupe, selon leur âge.

7 Juillet : Ateliers, Peter Pan et feu de camp

Le temps est clément aujourd’hui, il nous permet de passer une journée sans pluie et à l’extérieur avec des températures très agréables.

Nous commençons notre journée par un moment de chants (avec des lumières plein le plafond). Ensuite, nous laissons le choix aux enfants entre différents ateliers. Une dizaine d’animations sont proposées ; alliant activités calmes et moins calmes (voir photo du rugby). Les talents divers se révèlent, les enfants ont une énergie et une imagination qu’on n’arrive pas à stopper… mais c’est aussi cela la vie dans un camp.
A midi, nos « supers » cuistots nous ont confectionné un excellent plat de riz avec des petits saucisses. Un vrai délice (encore.. eh oui) !

Après la sieste obligatoire (où les enfants sont obligés de rester sur leur lit), une équipe d’animateurs nous propose d’entrer dans le monde de Peter Pan. Les enfants sont amenés sur son île pour affronter le capitaine crochet et ses pirates et pour délivrer les trois « Wendy » qu’il tient en otages pour pouvoir capturer Peter. Tout le camp se transforme en une immense île, où il y a de vrais méchants, qui luttent contre les groupes. Mais heureusement, nous savons déjà que les pirates ne gagnent jamais et que le capitaine Crochet finit toujours par rencontrer un crocodile qui le terrorise.

Feu de camp ! La journée sans pluie nous permet aussi d’organiser notre feu de camp. A cette occasion, différents groupes d’expression viennent nous présenter leur création. Chants, danses, expression en langue de signes. Le feu de camp est toujours un temps chaleureux et convivial.
Et bien sûr, nous terminons par la distribution des célèbres « Marshmallow », sans lesquels un feu de camp ne le serait pas. C’est avec un chant calme que les enfants rentrent tard dans leur dortoir.

8 Juillet : L’arche de Noé à Opoeteren

Si l’arche de Noé était prévue dans les histoires bibliques à raconter, au vu du temps de cette année… nous étions loin de nous imaginer vivre une journée de pluie comme celle-ci.
En effet la pluie n’a pas cessé de la journée et toutes nos activités ont été organisées à l’intérieur pour satisfaire les caprices de la météo.
Les évacuations des eaux pluviales ont été saturées et de grandes flaques ont permis aux enfants de jouer avec la barquette du camp.
Le programme de la journée s’est donc déroulé normalement, toute la matinée. C’est seulement l’après-midi que des changements ont été pour permettre d’organiser notre activité « 60 secondes chrono » à l’intérieur et par groupes disposés dans la grande salle du réfectoire. Les épreuves se sont donc succédées, animées par Matthieu, Rachel et Giuseppe. Chaque équipe devait dans un laps de temps donné présenter leur défi ! On s’est demandé si certaines épreuves ne sortaient pas des livres de gags…
Toujours bloqués à l’intérieur, nous sommes ensuite passés par les douches et fait quelques activités éparses avant l’excellent repas du soir ; un gratin avec purée et haché (Masaka).

Après le petit magasin, nos conteurs hors pair ont raconté leur histoire qui a parfaitement introduit le moment de prière avec ceux qui le désiraient.

Soirée conte ! Un grand merci à Elise qui nous a travaillé sur le conte qui fut récité par 5 animateurs. Le conte retraçait les aventures de Lapin Zinzin qui tombe dans un trou et est sauvé par la tortue !

9 Juillet : Pluie… eau et piscine

Une deuxième journée pluie, marquée par une sortie inoubliable.

Dès le lever du jour, le temps est à la pluie. Les habits et les chaussures prennent peu à peu de l’humidité, mais à part cela, tout va bien et les enfants ne semblent pas troublés par les intempéries.

Pour notre matinée, les activités sont normalement programmées à l’intérieur du bâtiment. Le moment de louange, le sketch et l’histoire du matin se passent très bien et nous progressons bien dans notre projet. Les enfants suivent bien et évoluent dans le thème.
Nous devons changer d’activité pour l’après-midi et nous leur proposons une après-midi à la piscine. Leur joie est grande à l’annonce de la surprise.

Peu après le repas de midi, nous organisons le transport des enfants en direction de la piscine de Maaseik. Chaque enfant a droit à une heure trente de piscine par groupe d’âge. La piscine offre de nombreuses possibilités, dont deux immenses toboggans.

Nous essayons notre caméra sous-marine dont vous trouverez des images dans les pages suivantes. Le retour se passe en douceur et toujours sous la pluie.

Soirée casino : Ce soir, nous organisons une soirée autour de jeux « casino ». En passant par des épreuves, les enfants reçoivent des jetons qu’ils pourront échanger contre des bonbons offerts par la maison. Ici pas de monnaie, seulement des jeux et des récompenses… mais seulement si les épreuves sont réussies.

10 Juillet : Dernier jour et adieux

Un oubli ? Non !... mais une surprise. Hier, après deux jours de pluie et des hésitations de la part de la direction du camp, nous organisons une promenade nocturne pour découvrir la forêt de nuit…. Avec des méchants dans les parages, bien sûr !
Alors ce matin, on traîne au lit, on organise de petits jeux., on joue dans la cabane… et le petit déjeuner est confondu avec le dîner pour certains.
Après le repas, vient l’effort, la photo ci-dessous montre le temps de la vaisselle, peu avant l’arrivée des gobelets en plastique... et les sourires vont un peu se dissiper.
Cet après-midi, nous nous retrouvons pour la dernière Anibi du camp. Le temps est sec, mais lourd, le soleil revient nous réchauffer, ce qui nous permet de défaire le château gonflable que nous ramenons l’après-midi au magasin. (Il ne fut pas utilisé ces derniers jours).
Après le goûter, toutes les chambres commencent le rangement et les valises sont triées et chacun essaie de récupérer ses affaires, ce qui ne semble pas évident pour une bonne partie des plus jeunes.
Ce soir, autour d’un feu de camp, nous terminons par des chants et des souvenirs de ce temps passé ensemble. Il en a fallut du temps pour signer les nombreux tee-shirts. AL

Départ

Le matin du 11, nous réveillons les enfants une heure plus tôt pour atteindre notre objectif. En effet, cette année, nous devons rendre les clés du centre à 12h00 et les parents arrivent à 10h00. Le stress est palpable, mais tout se passe bien, malgré le retard du bus. Les adieux sont déchirants, les enfants sont très attachants. Nous sommes heureux d’avoir réussi ce camp. Il fut une source de joie, de découverte des autres et de Dieu pendant ces 10 jours.

A TRÈS BIENTÔT !
Albert et tous les monos